Les Chaussures Creepers

Les chaussures creepers dans l'histoire

Georges Cox est un chausseur installé dans le Northamptonshire, au centre de l'Angleterre. A la sortie de la seconde guerre mondiale, il crée ses propres modèles de chaussures au design original mais c'est avec son fils que la marque va se tailler une réputation dans le monde entier avec la mise sur le marché de la chaussure Creepers en 1949 sous la marque Hamilton.

Ce sont les adeptes du mouvement Rockabilly, les Teddy Boys, qui vont s'approprier ce style de chaussures. L'originalité des Creepers vient d'abord de la semelle compensée, cousue en montage Goodyear et disponible en trois épaisseurs : simple (3cm), double (5cm) et triple (jusqu'à 10 cm). Elles sont fabriquées majoritairement en daim ou en cuir, quelques fois en simili et la fermeture est à lacets ou boucles. Originalement noires ou noires et blanches, on trouve aujourd'hui des chaussures Creepers dans de nombreux coloris.

Chaussures creepers rockabilly, punk et gothiques

C'est dans son magasin de Londres que Malcolm Mc Laren remet ces chaussures au goût du jour sous le nom définitif de chaussures Creepers dans les années 70. Elles vont être adoptées par les adeptes des mouvements Ska, Punk, Skin Head ou Rockabilly puis plus tard par les gothiques.

Dans les années 2000, ce sont les créateurs de mode qui vont revisiter le style, Yves Saint Laurent, Prada ou Chanel puis en 2015, c'est Puma qui s'associe à la chanteuse Rihanna pour créer un nouveau modèle de chaussures creepers.

Les Creepers sont toujours fabriquées de façon artisanale et en séries limitées, l'Antre de Syria a référencé sur sa boutique les modèles les plus originaux dans différents styles, pour homme et pour femme, des marques Demonia, Steelground ou New Rock.

Chaussures-creepers

Les creepers pour hommes et femmes :

Mots clés: chaussures creepers